Répondre à : Vous êtes qui ?

#235712
iequie
Membre

Salut !

Tout nouveau. J’ai 28 ans, j’ai fait un peu d’in-line quand j’étais collégien/lycéen à Bordeaux y’a 10 ou 15 ans, du fitness/ballade et un tout petit peu de slalom. J’avais pas vraiment un bon niveau, mais j’étais pas du tout assidu. C’était plus pour suivre les potes le soir dans la rue que par passion. Ensuite je suis parti dans un pays montagneux, et j’ai complètement arrêté le roller. La vitesse, c’est pas forcément mon truc.

Récemment je suis revenu à Bordeaux et j’ai eu envie de sortir les rollers du saloir en voyant les beaux jours arriver et le besoin de me déplacer en ville. Et accessoirement pour faire un peu de remise en forme. 10 ans que les patins n’avaient pas bougé 😀 Je démonte tout, je graisse les roulements, je remonte tout, je les enfile… Et là c’est le drame : ils sont devenus un peu trop petits pour moi, ça me compresse vraiment les orteils. J’en ai profité pour me rappeler ce que j’aimais pas du tout dans le roller : la cheville complètement enfermée et les points de compression dans le chausson. C’est vraiment une torture ces patins.

Entre temps, via une émission de radio j’avais découvert le roller derby qui m’attire pas mal, et en cherchant un peu j’ai vu qu’il y a toujours une communautée de « quaders » active et sympa. Donc voilà je me suis dit que quite à racheter des rollers à ma taille, autant en profiter pour essayer les quads. Et je sens que je ne vais pas le regretter. Je sais pas pourquoi j’ai l’impression d’avoir déjà la théorie des appuis et des mouvements quand j’y pense 🙂 Bon quand je serai dessus, ça risque d’être une autre paire de manches…

Par contre j’ai vraiment un tout petit budget pour débuter, donc je pense que je vais aller acheter les décathlon oxelo 5 pour apprendre. Quelques sessions en solo dans ma rue ou un parking à peu près désert, et quand je me sentirai capable d’affronter le monde, j’irai faire un tour sur les quais, sûrement aux alentours d’un entrainement de l’équipe de roller derby, je me dis que j’y rencontrerai quelques quaders avec qui rouler un peu. Pour l’instant je ne connais personne qui roule, et à vrai dire je ne connais quasiment plus personne dans la ville.

En plus de la liberté de cheville, Je pense que je vais bien apprécier devoir pousser un peu pour avancer, et le côté libriste. J’aime bien le DIY. J’ai lu quelques dizaines de sujets sur le forum, et voir que pour l’entretien des roulements, c’est plus à rouler sous la pluie sans se poser de question et sinon rien à foutre, ça me plait beaucoup plus que les in-liners qui se demandent s’il vaut mieux mettre de l’huile ou de la graisse sous leurs flasques en composite militairo-aéronautique.

Si ça me plait et que j’arrive à me démerder quads aux pieds, à priori je suis attiré par les petites ou moyennes balades, le slalom et pourquoi pas un peu de saut. Et j’aimerais bien essayer le roller derby aussi. On verra l’an prochain.