Répondre à : [DIVERS] Un nouveau statut du roller pour fin 2009

#263674

sneak78
Membre

J’ai un cours de sciences humaines là dessus, au moyen âge la mort était « apprivoisée », elle faisait parti de la vie. J’ai une citation dans mon cours où un mec rapporte les paroles d’un paysan, il a perdu « trois ou quatre enfants pendant l’épidémie, il ne sait plus bien », impensable aujourd’hui…
Les personnes mourraient chez eux, on vivait avec les « morts » (les mourants) pendant toute leur agonie.
Aujourd’hui on meurt à l’hopital, loin du regard, la mort est déshumanisée, elle ne fait plus partie de notre vie. De plus l’avancée des techniques médicales aujourd’hui et de l’hygiène (prophylaxie, puericulture, obligation de présence d’un médecin lors de l’accouchement) a réduit de 1/2 à 3 ou 4 pour 1000 la mortalité à la naissance, le nombre de fausses couche tardives et la mort d’enfants en bas âge (les plus intolérables mais on meurt moins à tous les âges). Aujourd’hui la mort d’un enfant détruit la vie des parents, ils garderont ce poids toute leur vie et je dirais presque arrêteront de vivre, ils ne feront plus que souffrir de cette perte le reste de leur vie. On appelle ça l’ère de la mort « intolérable ».

Il y a eu une mort hier dans mon service, une jeunette de 20 ans, la mère a gueulé toute la nuit et insulté toutes les infirmières et aides soignantes. Leur fille avait une leucémie depuis 3 ans… Ils auraient pu s’y préparer un peu. Mais non 3 ans après l’annonce de la maladie, elle était toujours dans le déni (c’est sensé être moins long mais il est clair que depuis le milieu du siècle dernier c’est de pire en pire).

Voila c’était pour approuver le post précédent.