Répondre à : Rouller sur sol mouillé, est ce possible?

#268258
Golgoth-13
Membre

Roulé sur sol mouillé quand j’étais jeune, aventureux et plein d’entrain… parce qu’il fallait rouler coûte que coûte.
Chose que je ne fais plus maintenant, l’eau en se mélangeant aux sels contenus dans la crasse accumulée sur la platine corode le métal… d’autant que cette crasse aborbe l’eau et donc ralentit le séchage après la séance de roule, prolongeant le contact humide, donc la corosion et blablabla.
C’est pour ça qu’il vaut mieux que les roller soient propres au départ et les essuyer juste après la pluie.
Très contraignant, ça m’prend le chou de l’faire… quoique si on s’en fout, le problème est réglé.

Pour les roulements après pluie, je chasserais l’humidité avec un bon coup de WD40… de débloquer ses roulements quelques jours après avec un gros coup de bourre suppose qu’ils se sont donc oxydés entretemps, donc altération de surface et donc de leur précision. Le déblocage est un décapage aggressif, avec donc frottements, abrasion, perte de matière et donc de précision encore. Par ailleurs quand un métal commence à s’oxyder, il s’oxyde d’autant plus par la suite, comme un cancer. Donc il vaut mieux préserver dès le départ, pour qu’il reste en bonne santé plus longtemps.

Enfin, sous l’eau, le powerslide rules !