Répondre à : nouveau venu, chaya inside

#271120
HerveB
Membre

Ceux que tu as, avec une bague « jaune » me font penser à ceux que je préférais il y a une trentaine d’année. La sensation de vitesse en les faisant tourner avec la main, une fois nettoyés et débarassés de leur graisse, me semblait être la plus impressionnante. la roue ne semblait jamais vouloir s’arrêter. Mais il n’est pas du tout certain que ce soit un bon test et qu’ils soient aussi efficaces en action sous les patins et supportant notre poid.

Maintenant, une fois dit ça, je doute que la différence de qualité des roulements à billes en acier fasse une grande différence pour le roller. Les roulements à billes sont fait pour une utilisation industrielle et les contraintes subies en roller ne sont probablement pas les plus difficiles pour ce type de matériel.
Personnellement, je ne mettais pas d’huile, ou alors seulement en cas d’humidité. Souvent trop tard 🙂
Les nettoyages successifs à l’essence et l’utilisation de 3 en 1 ont probablement été aussi éprouvant, sinon plus, que les séances d’entrainement, les virages et autres dérapages…

A la réflexion, en voyant l’age de tes roues, je me souviens que leurs noyaux s’étaient déformés sur les miennes à la longue, ce qui empêchait d’avoir les deux roulements parfaitement parallèles sur une roue. J’ai toujours pensé que cela devait provoquer une usure prématurée, mais peut-être pas…
D’un autre côté, plus les roulements ont de jeu, plus ils donnent l’impression de bien rouler. :mrgreen: