Protections (coude, genou et poignet)

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Messages
  • #234175

    Alicia78
    Membre

    Bonjour,

    Je cherche des protections pour coude, genou et poignet
    Que me conseillez-vous ?

    #265432

    neilime
    Membre

    tout dépend de la pratique que tu souhaite faire.

    Dans un autre sujet tu avais parlé il me semble de rando majoritairement.

    donc un pack de protections classiques peut tout à fait faire l’affaire.

    Assures toi juste de la bonne tenue des genouillères (en général on les enfile, si il n’y a qu’1 scratch en haut et en bas ça tiendra bcp moins bien).

    nb: ce n’était pas tout a fait ta question mais pour « l’utilité » des protections je trouve qu’il est important de se sentir bien en roller.
    donc mets les protections qui te font te sentir rassurée et vire celles qui te donnent l’impression d’être une tortue ninja.
    si tu n’est pas à l’aise tu sera génée, tomberas plus et pas forcément mieux.

    #265433

    Alicia78
    Membre

    Merci pour ta réponse,

    Effectivement je ferai de longues ballades.

    #265434

    prosper4tie
    Membre

    Le casque n’est pas non plus à négliger.
    Si tu optes pour un casque, vérifie qu’il répond à la norme EN 1078.

    #265435

    Spocky
    Membre

    je te conseille surtout les poignets. c’est ce qui prend le plus.
    ensuite les genoux et enfin les coudes.

    #265436

    neilime
    Membre

    idem que spocky.

    Pour ma part en général c’est:
    – rien pour les déplacements/trajets quotidiens.

    – protège poignets en rando ou pratique du slalom.

    – poignets et genouillère en saut (+ casque si motivé à envoyer/travailler du gros)

    autant je trouve stupide de ne pas mettre de protec parce que « ça fait pas stylé »
    autant je suis pas fan du « tout protec = je me casserai rien »

    Donc Alicia, mon conseil: mets les protections nécessaires pour que tu te sentes en sécurité ça sera suffisant.
    Et n’oublie pas que la meilleure protection en roller c’est l’anticipation

    #265437

    Abi
    Participant

    Je ne suis pas un fan des protections, car je trouve ça désagréable à porter… Cependant, autant pour rouler, je ne porte rien, autant pour le park, c’est protection obligatoire…

    J’ai appris à mes dépends qu’une petite protec évite souvent un gros bobo de plusieurs mois…

    Pour les genouillères, je rejoins Neilime, celles qui s’enfilent sont plus agréables à porter, les autres avec juste un gros élastique ont tendance à cisailler l’arrière de la jambe.

    Les protège-poignets, c’est nécessaire, il n’y a même pas à hésiter.

    Les coudières, je ne comprend pas : c’est un réflexe pour personne de se protéger avec les coudes quand tu tombes ???

    Le casque juste pour rouler en rando à 15 km/h.. Pour moi, ça revient à mettre un casque pour faire du footing.. Je comprend pas…

    Eté comme hiver, je porte souvent des gants (en plus des poignets).

    #265438

    quader
    Membre

    Tu trouveras des packs complets dans n’importe quel mag de sport mais tu n’auras pas le choix dans chaque élément. Si ton porte-monnaie te l’autorise, choisis chaque élément séparément.
    Moi aussi je porte les protège-poignets systématiquement. C’est d’ailleurs le choix qui a été le plus difficile à faire.

    C’est ce que j’ai choisi dernièrement. Ils sont un peu chaud en été mais ils protègent vraiment bien.
    Je me force à porter le casque…
    Grace à le déformation de la moto (et à la conscience de l’age!), j’arrive à mettre un max de protec dans toute circonstance mais c’est parfois dur!
    A noter qu’on peut se casser le poignet avec des protège-poignet mal adaptés !

    #265439

    sneak78
    Membre

    Je suis contre les protège poignets tel qu’on les voit actuellement (attelle qui immobilise le poignet), tu peux te facturer les doigts en tombant dessus ou pire te casser l’ulna sur une grosse chute (la plus forte résistance du poignet fait que le point de fracture sera sur le bras, surtout en snowboard par exemple). Bref ça protège des petits chocs (et encore: écorchures des doigts) et ça empire les gros chocs.
    Je porte systématiquement des « protège paume » en balade. D’ailleurs faut que j’en rachète je les ai paumé pendant un paris roller. C’est une coque en plastique qui te protège la paume avec du gel en dessous qui amorti les chocs. Le poignet reste libre, fini les écorchures sur les petites chutes. Après il faut apprendre à bien tomber, pour les grosses grosses chutes, il faut pas se rattraper sur les mains ou bras en tapant. Il vaut mieux rester souple et tomber sur les épaules ou les fesses puis les épaules en deux temps que taper de toute sa masse et sa vitesse sur les bras tendus.

    Le casque est très important dès lors qu’on va vite ou qu’on côtoie les voitures et là il ne faut pas écouter les commerciaux qui vendent des casques de roller, il n’existe pas de casque de roller, de bmx, de vélo ou quoi, il existe seulement les bons et mauvais casque. Un bon casque doit protéger l’arrière des oreilles. Le top c’est l’intégral qui protège la face mais en roller c’est lourd, ou alors en fibres de carbone mais là c’est 200€ minimum. Et puis pour respirer c’est pas top. Donc on fait des compromis mais au moins protéger les petits os de l’oreille externe.

    #265440

    Abi
    Participant

    Si je prends une grosse chute, je ne gère rien du tout, je me scratche et puis je subis.

    C’est surtout que j’ai déjà mal anticipé avant de m’être lancé et c’est trop tard. Protection ou pas, ça fait maaaaal.. 😥

    Hyper difficile de rester souple avec le stress de la grosse chute, parce qu’en générale, t’as quelques millièmes de seconde où tu te rends compte que tu vas manger, et ça te raidit tout le corps.. :mrgreen:

    Pour mon cas la règle c’est :

    1 jour de récup après chute sous protection = 1 semaine de récup sans protection. Et ça, ça motive bien à les porter..

    #265441

    quader
    Membre

    A priori je pense que lorsqu’on sait un peu rouler dans toutes les conditions, tous les terrains et les dénivelés; lorsqu’on tombe c’est qu’il c’est passé quelque chose d’imprévisible et soudain.
    Exemple: caillou qui bloque une roue, trou dans la chaussée (couvercle de vanne d’eau enlevé,vécu) quand on roule de nuit et qu’on ne peut voir, obstacle mobile qui coupe la route,…
    Dans ces cas je rejoins Abi: on ne contrôle pas grand chose. La différence se fera plus par l’expérience des chutes que la personne possède. Genre pratique régulière de snowboard, BMX, roller agressif (street).
    Je rejoins également Abi sur les temps de récupération après une mauvaise chute avec ou sans protec, du simple au double, triple, quadruple!
    Mon raisonnement est le suivant: comme j’ai envie de faire du roller souvent (tout le temps! 😉 ), je me protège!
    Je ne parle même pas du street et de la rampe car il n’en est pas question dans ce post!

    #265442

    personne
    Membre

    @sneak78: d’apres ce que j’avais lu sur un topic similaire sur rollerenligne, vaut mieux se peter le bras que le poignet. Un bras ca se repare sans probleme. Un poignet tu recuperes rarement a 100%. Voila pourquoi il vaut mieux rouler avec des protege-poignets style attelle que des protege paume (ou rien du tout).

    #265443

    sneak78
    Membre

    Je suis parfaitement d’accord, sur les premières chutes même si on sait quoi faire on ne saura pas l’appliquer, c’est au fil des chutes qu’on prend le coup de main, je me suis fait deux chutes terribles en snow qui m’ont pourri ma semaine avant de maitriser la technique. Une terrible sur un saut avec roulé boulé ou je me suis niqué l’épaule et une toute conne sans vitesse mais je suis tombé sur le poignet avec le bras bien raide, un mois avec un attelle, j’ai fini la semaine sur des skis sans batons.

    Il y a des sortes de gros caleçon rembourré qui sont bien aussi, ça entrave pas trop les mouvements (un peu quand même) et ça amorti bien. J’ai essayé en magasin mais j’en ai pas.

    edit: il vaut mieux rien se péter du tout et c’est là que le protège paume est bien mais je suis d’accord que si c’est fort au point de casser le poignet, là c’est très génant. Ceci dit je me suis cassé le poignet enfant et j’ai aucune séquelle. Alors que je me suis cassé le pouce à 18 ans et j’ai toujours une amplitude de mouvement réduite.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.