[DIVERS] Un nouveau statut du roller pour fin 2009

  • This topic has 61 réponses, 0 participant, and was last updated il y a 9 ans by  mamie.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 62)
  • Auteur
    Messages
  • #234036

    Orko
    Membre
    #263629

    miss-snoopy
    Membre

    oui, en effet !! ça va éclaircir pas mal de flous juridiques. Bonne chose.

    #263630

    moummoune
    Membre

    SUPER !!

    #263631

    Anonyme

    Notre tranquillité reposait essentiellement sur l’absence de statut.

    Avec cette législation, nous serons passibles de contraventions si nous brulons un feu rouge, roulons en contre-sens, roulons à plus de 6km/h sur le trottoir, …

    Sous-entendu, pour permettre l’encadrement des randonnées et des courses, on va verbaliser le gars qui se ballade tranquille dans la rue.

    #263632

    Hakim
    Participant

    D’accord avec Xavier, car pour être un vieux briscare de la rue en roller, on en a vu d’autre avec des amendes parce que on roule sur la route ou sur le trottoir.

    Bon je ne parle pas du catch bien sur. LOL Cas n°5.

    Mais avec cette loi on va en prendre plein la tête et je pense que l’on va recommencer à jouer au chat et à la souris avec la Police.

    #263633

    guiguila
    Membre

    J’écris plus que rarement sur le forum mais je suis vraiment ravi de voir qu’au moins une personne semble penser comme moi (merci Xavier !). On ne se connaît pas mais ce que tu as écris est dans les grandes lignes ce que je souhaitais écrire.
    Je suis toujours sidéré de voir qu’on peut être heureux de la mise en place de législations entraînant obligations, interdictions et par la même verbalisations (c’est certes un raccourci mais c’est tout de même beaucoup cela). La zone de non-droit dans laquelle nous nous trouvions était vraiment une aubaine et je ne comprend pas que l’on favorise des lois liberticides et une société de plus en plus sécuritaire.
    Je m’emporte car cela touche un point sensible.
    Je rajouterai à ce qu’écrit Xavier qu’en plus de permettre l’encadrement des randonnées et des courses, c’est également pour permettre la pratique dans les « normes » du roller à une masse de gens.

    #263634

    miss-snoopy
    Membre

    ben, moi c’est sans doute ma (dé)formation de juriste qui me fait penser que plus un statut est clair, plus la sécurité juridique est accrue, car ledit statut est reconnu par la collectivité. Et le projet de réglementation ne me choque pas plus que celle applicable à une personne à vélo par exemple (interdiction de téléphoner à vélo, de n’avoir pas la maitrise du guidon, donc les deux mains dessus, etc…).

    #263635

    o.marty
    Membre

    Salut,
    Je m’inscrit en faux par rapport à mon prédécesseur.
    La liberté ça consiste, entre autre, à ne pas faire ce qui nuit à autruit. Quand il n’y a pas de statut, il suffit qu’un agent des force de l’ordre décide unilateralement qu’une personne nuit aux autres pour pouvoir le verbaliser (je le sais, ça m’est arrivé parce que je faisais du slalom au parc de la tête d’or à Lyon et bien qu’il n y avait personne). Avec l’existence d’un statut, tout le monde a une référence commune qui s’impose à tous. Les personnes qui ont un comportement réellement dangereux seront verbalisables et les autres ne seront même pas inquiétées.
    Ceci n’a rien à voir avec un contrôle a priori qui est un système que je considère effectivement comme liberticide. C’est une règlementation qui permet à divers usagers de pouvoir partager l’espace urbain. Je tiens à rappeler que notre statut actuel fait de nous des piétons et est donc plus restrictif que ce qui est proposé.

    #263636

    guiguila
    Membre

    Connaissant bien les arguments des pros sécuritaires je ne souhaite pas me lancer dans le débat cela serait bien trop long et bien trop infructueux surtout par écrit où tout est interprétable. Je voulais juste au moins une fois énoncer ma pensée de façon plus que brève (voilà tout le problème de l’écrit) et râler même inutilement contre ce futur statut qui contrairement à ce qui est écrit par la fédération n’est pas très attendu par 1,3 million de nos concitoyens. Il est si facile lorsque l’on est un organisme officiel de niveler les volontés de chacun.
    Mais bien qu’il existera un futur cadre (ah le cadre tellement nécessaire à la vie communautaire de notre époque !), cela ne m’empêchera pas de rouler tel que je le fais depuis plus de 25 ans sans plus ni moins de sécurité pour moi même ou autrui. J’assumerai toujours autant mes actes et en serai responsable si un accident venait à se produire.

    PS : Certes notre statut précédent était un simple statut de piéton et donc plus restrictif mais c’était un statut par défaut car, le roller émergeant on lui a affublé le simple statut de piéton. Seulement ce statut n’étant pas adapté du tout à la pratique du roller même certaines personnes des forces de l’ordre ne savait pas forcément quoi penser de nous (j’en suis témoin). Et cela était un immense avantage et une sorte de non-droit. Ce présent statut justifiera la verbalisation.

    #263637

    kemar
    Membre

    En fait, pour certains patineurs, on est bien contents du cadre legislatif flou actuel.
    Ca nous permet de rouler comme on veut en ville sans qu’on puisse trop rien nous dire.

    Ce nouveau statut:
    D’un côté c’est une bonne chose car ça clarifie le statut des roller et permet entre autre de ne pas etre jugé « au bon vouloir » d’un policier,

    D’un autre côté, nous (pratiquants du roller sur la route en ville) pourront etre + facilement verbalisables dès qu’on brulera un feu rouge, roulera en contre-sens etc.

    #263638

    moummoune
    Membre

    @guiguila wrote:

    Je suis toujours sidéré de voir qu’on peut être heureux de la mise en place de législations entraînant obligations, interdictions et par la même verbalisations

    Hé bien sois sidéré si ça te fait plaisir…. Mais à chacun son avis… Moi je vois plus comme Miss snoopy la sécurité et la prise en considération.

    J’aimerais vraiment savoir, si quelqu’un peut m’éclairer, ce qui se passe quand un roller se fait renverser par une voiture sur la route et qu’il doit se faire hospitaliser. L’assurance s’en charge sachant qu’il était sur la route disons sur une zone où il y avait un trottoir et pas de passage pieton ???

    #263639

    Orko
    Membre

    @Xavier wrote:

    Avec cette législation, nous serons passibles de contraventions si nous brulons un feu rouge, roulons en contre-sens, roulons à plus de 6km/h sur le trottoir, …

    C’est déjà le cas et ils le font déjà de verbaliser des rollers qui roulent sur la route, qui grillent un feu, …

    #263640

    Anonyme

    En 20 ans, combien de fois as-tu pris un PV plutôt qu’une simple réprimande verbale ? De plus, si contravention il y avait, cela relevait du simple « cas piéton ». Maintenant, ce seront de véritables infractions au code de la route, normées, codifiées, … avec des amendes bien plus importantes.

    Si je grossis la situation, imaginons un contrôle un soir en rentrant d’un mangue – mangue – mangue, comme il en existe tous les jours avec les voitures. L’officier de police t’arrête et effectue son travail :
    * vitesse supérieure à 6km/h sur le trottoir : amende
    * absence de signalisation lumineuse lors d’un bref passage sur la chaussée au carrefour précédent : amende
    * refus de priorité à droite au carrefour en question ou tu n’avais pas vu la voiture qui arrivait : amende
    * non conformité de ton matériel liée à l’absence d’un dispositif de freinage : amende
    * non conformité des équipements de sécurité (absence totale de protections) : amende

    ATTENTION : je ne dis pas qu’il ne fallait pas le faire. Je regrette simplement la fin d’une liberté liée à un vide juridique, un peu comme avec HADOPI et le net. Et ce même si cela ne concernera que les quelques patineurs qui roulent en ville hors courses, randos, …

    Concernant l’accident sur la voie publique : le roller est un piéton, même s’il commet une infraction du type « jeu dangereux sur la voie publique » qui n’a aucune influence sur le fait d’être assuré ou non.

    #263641

    Spocky
    Membre

    +1 avec xavier et ts les autres avis dans ce sens

    l’absence de statut etait une veritable benediction! 🙂

    c’est juste stupide qd je lis les regles pour 2010.

    pour ne parler que de mon cas, je fais du street! donc les spots sont tjrs sur les « trottoirs », la vitesse bien superieur au pas, et je ne roulerais pas avec un brassard de nuit pour sauter des marches, etc….

    bref ca va me saouler et ca ne reglera rien. ca sera tjrs aussi bordelique.
    (ex; un spot comme Brecy est considéré comment??)

    la seule solution sera maintenant de tracer plus vite que les keufs! 🙂

    EDIT: je ne vois pas quel reel pratiquant de roller peut se rejouir de mesure pareil??! ou alors on ne fait pas le meme sport

    #263642

    Anonyme

    C’est une législation qui va dans le sens des associations, clubs, BE, … et autres organisateurs de courses ou d’événements divers. Disposer d’un vrai statut doit permettre simplifier les choses en terme de reconnaissance, d’organisation, d’assurance, d’aides publiques, …

    C’est pour le patineur lambda, dans le cadre de sa pratique de roulage urbain, qui est pénalisé.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 62)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.